Je suis Schnock

Peur sur la ville ! Le n°13 de la revue Schnock est disponible depuis un mois main­tenant et vous feriez bien de vous abon­ner tant qu’il est encore temps. Dans ce numéro bap­tisé “Arrière les Esquimaux!”, ‘ça va c’est pas trop chaud ?’, vous appren­drez pas mal de trucs sur l’acteur préféré des Français (de l’ère pré-Kad Merad). Bébel en 20 scènes (pas celles aux­quelles vous pensez for­cé­ment), Bébel gar­dien de buts, Bébel et les bolides, Bébel et les Bel­mondettes, Bébel et la musique, Bébel et Lelouch, Bébel et son pote Charles Gérard… et surtout Bébel et Céline, car Jean-Paul Bel­mondo aurait pu jouer Bar­damu dans l’adaptation du roman Voy­age Au Bout de la Nuit si Jean-Luc Godard avait pu s’entendre avec Michel Audi­ard et s’ils avaient béné­fi­cié du temps et des ronds néces­saires. Imaginez-vous un peu… Ce sera le seul regret de car­rière de Bébel. Mais puisqu’il n’y a pas que Bébel dans la vie (il y a Delon aussi), se bous­cu­lent en vrac, le rap­port des obsèques de Bézu en 2007 (les heures les plus som­bres de notre his­toire), les fiches indis­pens­ables classées par poten­tiel sub­ver­sif du Petit Mocky Illus­tré, les aven­tures de Lau­rent Chalumeau et Antoine De Caunes au pays du rock’n’roll accom­pa­g­nés de Jean-Michel Stew­ard (l’inventeur français du disc-jockey mobile), une réha­bil­i­ta­tion de L’Année des Méduses (le roman) et du disco-funk français des années 80, et en con­clu­sion, un essai sur la poubelle de table, bien utile en ces temps indé­cis. Que demande le peuple ?

LACHER UN COM

Current month ye@r day *