TOUS LES ARTICLES FILMS 80’s

Thom Eberhardt (1984-1988)

En trois films, le réalisateur Thom Eberhardt a réussi à synthétiser l’essence des années 80 dans tout leur drame et leur fun : guerre froide, menace nucléaire, flics monstres, jeux vidéos, cinéma de quartier, radio libre, capitalisme, terrorisme, science folle, gangs de rue, ségrégation, P.Funk, Keanu Reeves, Lori Loughlin, Robert de Niro dans Taxi Driver… autant de thématiques abordées avec humour et style (pensez Alex Cox, Frank Henenlotter, Stuart Gordon) dans de vrais banques d’images pour artistes synthwave. Visez vous-mêmes.

LIRE LA SUITE

CLUB80

Amateurs de bars de nuit, discothèques, boîtes, clubs réels ou fictifs, et autres points de chute du monde interlope dans les films français des années 80 ? Envie de revoir Daniel Auteuil en mode Cruising, Bernard Giraudeau se battre à l’Usine, Alain Delon tuer un DJ ou encore Thierry Lhermitte en patron du Sodom’s ? Y’a pas de lézard, cette chaîne Vimeo est faite pour vous ! >>> CLUB80

Crisis Movies

4months 3weeks 2days (2007, C. Mungiu)
The Gene Generation (2007, Pearry R. Teo)
A Scanner Darkly (2006, Richard Linklater)
Ultraviolet (2006, Kurt Wimmer)
Noroi – The Curse (2005, Koji Shiraishi)
Pyl (2005, Sergey Loban)
Cube Zero (2004, Ernie Barbarash)
3-Iron (2004, Kim Ki-duk)
Dumplings (2004, Fruit Chan)
Paranoia 1.0 (2004, Jeff Renfroe) 1h30
Le Pharmacien de garde (2003, J. Veber)
Trois huit (2001, Philippe Le Guay)

LIRE LA SUITE

French Hustler

LOFT (1985)

Point culminant de la filmographie 80’s du réalisateur allemand Eckhart Schmidt (Der Fan, Das Gold der Liebe, Alpha City), le pitch de Loft laisse rêveur : dans un monde futuriste, morbide et apocalyptique, un couple de jeunes yuppies arrogants, Raoul et Raphaela, visite une exposition de peintures surréalistes, hébergée par un groupe de jeunes anarchistes dans leur loft-squat. Sans gêne, ils copulent dans une pièce à l’écart, mais se rendent bientôt compte qu’ils sont observés. Piégés par le gang d’affreux mené par un punk-en-chef nommé Furio qui tient leur « espèce » responsable de la guerre qui a mené à cette Fin du Monde, la torture ne fait que commencer… Mélangez Class of 1984, Christiane F., Decoder et Kamikaze (sans oublier le téléfilm Verlieren), des ambiances délicieusement arty, crades, angoissantes, munies de cuir, de néons et de lames, au discours social bien létal, que les Allemands pré-1989 savaient produire à merveille. Post-punk, science-fiction et série Z, sexe, crime et anarchie ! Le film en HD est ici, sinon sur YouTube :

Déprime-sur-Seine

Béton Armé

Lanvin By Night

1200 battements par minute

ROUGE-GORGE (1985)

LIRE LA SUITE