TOUS LES ARTICLES FILMS 90′s

No Nick Cave

Enculés de Blancs !

STRINGER (1999)

null
null

Le face à face Burt Reynolds/Elie Semoun, vous en aviez rêvé ? Klaus Bie­der­mann lui se l’est payé, en direct, à New York. 15 ans après Taxi Dri­ver, 15 ans avant Night Call, le réal (entre autre) der­rière cer­tains épisodes d’Extrême Lim­ite, Julie Lescaut et Femmes de Loi a voulu doc­u­menter la vie des stringers, “ces mer­ce­naires de l’info qui traquent le scoop, la mort, la folie” comme le dit l’affiche. Et qui choisir de mieux, dans un rôle à contre-emploi total, que le Travis Bickle des Hauts-de-Seine. LIRE LA SUITE

SHREDDER ORPHEUS (1990)

“Skate­boarder named Orpheus go to Hell to stop tele­vi­sion sig­nals that are brain­wash­ing America.”


PRÉSUMÉ DANGEREUX (1990)

Nice ’89. Pro­duc­tion Ser­gio Gobbi. 205 GTI. Sophie Duez en tailleur. On est bien. On frôle le luxe même dans cette adap­ta­tion méga-libre de James Hadley Chase par Georges Laut­ner, quelque part entre Un Été D’Enfer et Brigade des Moeurs, sans les meules. Accrochez-vous: “Le pro­fesseur For­rester détient la for­mule d’une nou­velle arme nucléaire. Il est très vite déclaré dan­gereux car on craint qu’il ne divulgue tout à n’importe qui. Ses enne­mis l’ont bien com­pris et déci­dent de l’enlever. Mais, Tom Lep­ski le super flic de choc n’est pas loin…

Prends ça le graphisme !

LIRE LA SUITE

SIMPLE MORTEL (1991)

Paris 1991. Un uni­ver­si­taire, spé­cial­iste en langues anci­ennes, reçoit subite­ment des mes­sages curieux d’origine incon­nue sur son autora­dio, le som­mant d’exécuter des actions étranges mais ter­ri­ble­ment pré­cises. Qu’a t-il fait ? Qu’est ce qu’on lui veut ? Pourquoi ces mes­sages sont-ils pronon­cés en Gaélique ancien ? Est-il vic­time d’un accès de para­noïa incon­trôlable, ou serait-il pos­si­ble que des enjeux gigan­tesques dépen­dent de son obéis­sance aveu­gle ? Mes­sage après mes­sage, il s’apercevra que les acci­dents annon­cés par les voix ont bien lieu dans la réalité…

Étrange 2014

Du jeudi 4 au dimanche 14 sep­tem­bre aura lieu la 20ème édi­tion de l’Étrange Fes­ti­val, au Forum des Images de Paris. Plus d’une cen­taine de films seront dif­fusés et red­if­fusés pen­dant ces 10 jours. Voici les 15 plus salés à ne pas louper. (Le pro­gramme com­plet ici)

04/09
THE HUMAN TORNADO, Cliff Roque­more — 19h45

05/09
THE GO-GO BOYS, Hilla Medalla — 18h45

WHITE GOD, Kor­nel Mundrunczo — 19h30

LIRE LA SUITE

BRAT (1997)

Danila, ancien sol­dat en Tchétchénie, assiste à la décrépi­tude de la Russie post-URSS, 5 ans après la chute de l’empire. Rien à dire, rien à foutre. Il hait tout ce qui vient des USA, et surtout la musique, sa meuf du moment est d’ailleurs “chanteuse” de dance, alors que lui est branché sur Nau­tilus Pom­pil­ius, un groupe de rock russe qui con­stitue toute la bande-son sur­réal­iste du film. Pas gagné. Mal­gré tout ça, Danila est extrême­ment relaxe, voire même stoïque. Sa vieille mère le tanne, et il rend donc vis­ite à son frère Vik­tor à Saint-Pétersbourg pour faire de l’oseil. Connu sous le blase “Le Tartare”, Vik­tor est net­toyeur et ne fait jamais de bavure. Le cadet zone, zone dans la ville, et tombe fatale­ment dans la crim­i­nal­ité. LIRE LA SUITE

Mad Man

Mad Movies, Movies 2000, Impact, Ze Craig­nos Mon­sters, Met­aluna Pro­duc­tion, L’Affiche ver­sion Ghana… Toutes ces choses qui ont mar­qué ciné­matographique­ment le pays provi­en­nent de l’esprit de l’homme qu’on nomme Jean-Pierre Put­ters. 57 ans, toutes ses dents, Mon­sieur Mad revient à tra­vers le gros livre “Mad… ma vie” (on recon­naît tou­jours cette fine fron­tière entre le génie du jeu de mot et la gau­dri­ole gênante) sur sa vie placée sous le signe du fan­tas­tique. LIRE LA SUITE

Jean-Pierre Mocky: Machine à films

Il vient de sor­tir son XX film nommé “Le Men­tor”, il a encore qua­tre longs métrages dans ses tiroirs qu’il ne mon­tre pas parce que ça le fait mar­rer, il reste pro­lifique dans une époque où la quan­tité a ter­rassé la qual­ité, il boit du lait de jument et peut tenir encore 50 ans «si son pan­créas ne le lâche pas», et acces­soire­ment, Mocky porte à mer­veille le nom d’une machine increvable des­tinée à percer les tranchées comme la bien-pensance… LIRE LA SUITE