TOUS LES ARTICLES AVEC Relevé de compte

Pauv’ tâche

« Ces titres, ces signes moné­taires, expri­ment toute l’armature sociale de la vie d’Antoine Bloyé : à sa mort, des fiches déposées au ser­vice des pen­sions de la Com­pag­nie, rue de Lon­dres, tien­dront lieu des mémoires que les hommes de son espèce n’écrivent pas : toute la sub­stance de la vie est cachée sous ces lignes — toutes les réu­nions avec d’autres hommes, toute la soli­tude, tous les moments d’enthousiasme, de dépres­sion, tout l’orgueil, toute l’humiliation, le tra­vail, le loisir, la fatigue, la décep­tion, les ren­con­tres avec la mort, et ce qu’Antoine nomme, docile­ment, comme ses sem­blables, le Devoir, le devoir de faire son métier, le devoir d’être fidèle à sa femme, le devoir d’élever son fils, le devoir de faire marcher dans leur sil­lon les ouvri­ers, le devoir d’être du côté des maîtres, le devoir d’achever “sa tâche” avant de mourir… Mais quelle tâche ? »

Antoine Bloyé, Paul Nizan, 1933.
Légende : Il Posto, Ermanno Olmi, 1961.