THE IMPOSTER (2012)

L’impossible n’est pas français. C’est sûre­ment ce que pen­sait Frédéric Bour­din au moment de se faire tatouer “caméléon nan­tais” sur son bras droit. Le jeune franco-algérien natif de Nan­terre et ayant grandi à Mouchamps (85) a passé sa vie à essayer d’en re-trouver une. SON idée de la vie, de l’adolescence, le doux foyer, les par­ents aimants, les amis d’école, et non plus l’impression d’être con­sid­éré comme le “raton non désiré”, voguant de foy­ers en foy­ers. En 15 ans de car­rière, de 1990 à 2005, Bour­din a usurpé plus de 500 iden­tités, dans 15 pays, de 5 langues dif­férentes, suc­ces­sive­ment col­légien français, orphe­lin espag­nol, ado améri­cain, réfugié, fugueur, Fran­cisco, Ben­jamin, Jimmy, Slad­jan, Arnaud, Gio­vanni… Son QI sur-développé et son pou­voir de séduction/manipulation lui ont per­mis de tout jouer, curieuse­ment sans jamais se faire rat­traper. Inter­pol met­tra des années à le coin­cer (il purg­era 6 ans aux USA durant lesquels il entr­era dans un gang mex­i­cain, ahah), car son unique crime était celui de vouloir vivre, de se sen­tir aimé (sortez les vio­lons), jamais motivé par quel­conque motif sex­uel, financier ou immoral. On se doute cela dit que l’adrénaline procurée par ces aven­tures l’a poussé à continuer.

C’est en 1998, après avoir usurpé pen­dant 5 mois l’identité du jeune texan Nicholas Bar­clay que Bour­din se fait rat­traper par la jus­tice. C’est cet incroy­able fait divers que relate le doc­u­men­taire de Bart Lay­ton. Ou com­ment un français de 23 ans, brun, mat, aux yeux mar­rons se fait passer pour un ado de 17 ans blond aux yeux bleus (le fan ultime de Michael Jack­son con­tin­uera d’ailleurs encore à 30 ans, de retour en France, à se faire passer pour des teens, le syn­drome de Peter Pan est décidé­ment tenace). Mais le clou du spec­ta­cle ne s’arrête pas là. Au fil du film monté de pièces d’archives et de scènes recon­sti­tuées, on s’aperçoit que la famille du jeune dis­paru à San Anto­nio, si sûre d’avoir retrouvé le petit dernier après 4 ans d’absence, est légère­ment dou­teuse. Pourquoi réha­biliter si facile­ment cet étranger au sein du cocon ? Un truc à se reprocher ? Le détec­tive Char­lie Paker mène l’enquête… Des men­songes gros comme des maisons améri­caines, une musique désta­bil­isante, des retourne­ments de sit­u­a­tion bluffants, des ques­tion­nements per­ti­nents sur le sens de l’existence, un doc fou sur la folle vie de Frédéric Bour­din, un des derniers magi­ciens des temps modernes.

POUR ALLER PLUS LOIN:
L’apparition télé chez Thierry Ardis­son
La biogra­phie sur THE NEW YORKER
L’interview sur VICE

LACHER UN COM

Current month ye@r day *