Walter Hill: Le Cinémâle

Wal­ter Hill est un cinéaste à part dans le paysage améri­cain. Ni clas­sique, ni de sec­onde zone, Hill nage tran­quille­ment entre deux eaux, celle du suc­cès d’estime et celle de l’anecdotique. Wal­ter Hill, ce n’est pas qu’un scé­nario pour Alien. C’est surtout un met­teur en scène qui se main­tient en dehors des modes depuis bien­tôt 40 ans, tel un franc-tireur non par­ti­san. Le réal­isa­teur est caté­gorique: « Tous les films que j’ai faits sont des west­erns. » C’est en effet cette approche qui lui réus­sit le mieux. Hill se plaît dans ces univers dépouil­lés de morale, abstraits, où l’humain pré­domine, sans jamais s’encombrer d’une prob­lé­ma­tique sociale. On pour­rait appeler cela autrement : un cinéma franc du collier.

L’article com­plet à lire sur DVDCLASSIK.

DU PLOMB DANS LA TÊTE ? Son dernier film et retour inopiné au cinéma est sorti hier.

LACHER UN COM

Current month ye@r day *