Du Pognon et des Arbres

1 Commentaire

  1. Jonas Q. Paul

    Enfin vu ! Quel décou­verte ! Quel choc ! C’est puis­sant, émou­vant, cohérent, sim­ple, clair. La scène où les nan­tis (les gens en fait) tirent sur les arbres avec leur pis­to­let laser en dit long sur l’être humain, sa fac­ulté au gâchis, à la destruc­tion et à la régres­sion. Quand le pognon rem­place les livres.La cul­ture comme clé de la lib­erté, la place de l’amour véri­ta­ble au milieu de cette lib­erté, les priv­ilèges et le luxe comme valeur alié­nante… Le tout sym­bol­isé par un jeu cruel où l’individu n’a pas lieu d’être. Cri­tique vir­u­lente et simul­tanée du cap­i­tal­isme et du com­mu­nisme. C’est très fort.Je mesure à quel point le film de McTier­nan est raté, et à quel point l’idée même d’un remake était voué à l’échec. Dans les années 2000, au sein des stu­dios, on ne peut pas faire des films aussi libre que ceux des années 1970.

LACHER UN COM

Current month ye@r day *