KALT WIE EIS (1981)

Il a 18 ans et s’appelle David Balko, mais tout le monde l’appelle Dave. Il est en prison parce qu’il a volé des moto­cy­clettes. Tel un cail­lou au fond d’un baquet d’eau glacée, Dave n’espère plus la lib­erté — de sa bande, per­sonne ne vient le voir et sa petite amie, Corinna, sem­ble l’avoir aban­donné. Les fusibles de son cerveau sont en train de griller. Il décide alors de s’évader. Mais son escapade coûtera la vie d’un homme, Dave vivra désor­mais un cauchemar per­ma­nent. C’est l’histoire d’une quête dés­espérée du bon­heur qui dégénère en destruc­tion nihiliste.


“Vous quit­tez le secteur améri­cain …” — KALT WIE EIS (FROID COMME LA GLACE) est surtout une bonne occa­sion de zoner à tra­vers le Berlin-West des années 80, ses murs gris, ses néons, sa tem­péra­ture agres­sive, ses cheveux poin­tus comme des seringues, et ses groupes punk estropiés que vous pou­vez écouter plus bas.

Les per­son­nes qui ont aimé ‘KALT WIE EIS’ ont aussi aimé: DER FAN, CHRISTIANE F.

Corinna est jouée par Brigitte Wöll­ner, petite play­mate de l’époque.
AVANT.
APRÈS.

VOICI LA BANDE-ANNONCE DU FILM EN HAUTE DÉFINITION.

L’ESPRIT DES ANNÉES 80 CAPTURÉ: FIORUCCI, MICKEY, PLUTO, BLUE JEAN, BOTTES BLANCHES, TOPLESS ET TÉLÉPHONE AVEC FIL.

ROMANTIQUE ADIEU !” SEXE, NOISE ET BÉTON SONT AU PROGRAMME.

BLIXA NEUBAUTEN ENCULE L’ART ET DANSE… DANS UNE GALERIE D’ART.

CUIR NOIR,
INTIMIDATION,
MOTOS ET CASCADES,
UN COCKTAIL QUI N’A PLUS RIEN À PROUVER.

ET VOICI LA CHANSON ORIGINALE DU FILM.

ATTENTION, VOUS SORTEZ DU SECTEUR AMÉRICAIN ! (LA FACE B DU VINYL)

ET UN BONUS QUI MALGRÉ TOUT SE DOIT D’ÊTRE FUN: “SPASS MUSS SEIN”.

En 1984, le réal­isa­teur suisse du glaçon sus-cité, Carl Schenkel, tourn­era ABWÄRTS (OUT OF ORDER) dans un ascenseur entre Munich et Franc­fort. 4 per­son­nes, dont Renée Sou­tendijk (la devotchka dévouée de Peter Ver­ho­even), sont coincées dans les entrailles d’un immeu­ble de 30 étages, c’est la nuit, la ten­sion monte, la vis­i­bil­ité baisse, TOUT PEUT ARRIVER.

Les per­son­nes qui ont aimé ‘ABWÄRTS’ ont peut-être aimé: DE LIFT, mais pas son REMAKE !

LACHER UN COM

Current month ye@r day *