MCVICAR (1980)

Après Tommy et Lisz­to­ma­nia de Ken Rus­sell (le deux­ième mec le plus cool d’Angleterre après Michael Win­ner), après Quadrophe­nia et le doc­u­men­taire The Kids are Alright, The Who films present: l’oublié McVicar de Tom Clegg. Oublié car ce n’est pas vrai­ment un film musi­cal et ce n’est pas vrai­ment The Who non plus, mais seule­ment Roger Dal­trey parti dans un délire hard glam. Gueule de teigneux, mol­leton gris, adi­das TRX — Dal­trey a le par­fait look de l’emploi, un emploi de taulard tombé pour un braquo, calqué sur la vie du célèbre ban­dit anglais devenu écrivain, John McVicar, jadis ennemi pub­lic n°1. C’est claire­ment plus peinard qu’Alcatraz, rel­a­tive­ment drôle et anglais, Dal­trey ne loupe jamais une occa­sion de faire l’intéressant, et la sor­tie se déroule elle aussi par effrac­tion ! Cours Johnny, cours.



LACHER UN COM

Current month ye@r day *