TOUS LES ARTICLES AVEC Marc-Edouard Nabe

Nabe et les Femmes

« Si j’avais pu pénétrer toutes les femmes que j’ai désirées, je n’aurais plus qu’une minus­cule vir­gule en guise de zob, en rup­ture de béchamel. Les cir­con­stances vous ani­ment tant d’éphémères envies d’enfoncer ! Une fille qui rat­trape un bus, une petite serveuse dont on voit la culotte, une demi-vieille trem­pée, une groupie pétasse… Si j’ose encore sor­tir, me déplacer hors des para­noïas infectes de mon ago­nie quo­ti­di­enne, me déschiz­o­phréniser un peu, sur­gir dans les ruelles auda­cieuse­ment, c’est parce que toutes les femmes sont là, dans la rue : il suf­fit de désirer les enculer. LIRE LA SUITE

Fasciste !

« Ce que je veux, c’est L’ANARCHIE OBLIGATOIRE : tout ce qui sort du désor­dre serait sévère­ment puni ! Étonnez-vous après ça qu’on me trouve raciste et fas­ciste ! Fas­ciste et pourquoi pas ? Anarcho-fasciste. C’est dans le dra­peau noir que se tail­lent les plus belles chemises. Je crois bien avoir trouvé la join­ture de l’anarchie et du fas­cisme. Pour un anar­chiste, seul enseigne­ment: le fas­cisme. Moi il y a longtemps que je ne lis plus que de la lit­téra­ture la plus fas­ciste pos­si­ble… Ils ont tous peur de se deman­der pourquoi sys­té­ma­tique­ment, les plus grands écrivains vien­nent de l’extrême-droite absolue. Ça les effraie d’y deviner une causal­ité sul­fureuse ! Pau­vres cons ! LIRE LA SUITE

Les années 80 ?

« Économie, Reli­gion, Sno­bisme, Anti-Sémitisme bon enfant, Faux Clas­si­cisme, Réac­tion­nar­iat sub­limod­ernisé, Rétro-Chic, Photo, Vidéo, Pro­preté, Arriv­isme, Sport, Froideur, Ennui, Fadeur, Égoïsme, Col­lec­tion, Sym­pa­thie, Sol­i­dar­ité, Gaspillage… Des broutilles, je vous dis ! On n’a encore rien vu ! Lente­ment, douce­ment, les esprits se lais­sent glisser vers une gris­erie du mod­ernisme, un Pro­grès «in Progress» extrême­ment sournois. Il est temps aujourd’hui, où se sont déclarés tous les nou­veaux pon­cifs, de chier défini­tive­ment cette généra­tion, cette cul­ture et ces quar­terons de chiens, débiles dis­tin­gués et déguisés qui occu­pent l’avenir. LIRE LA SUITE

Fashion Weak

« Ça se voit très bien dans leur façon de s’habiller. Ils ont peur du ridicule. La mode est-elle autre chose ? Il faut bien qu’ils se rem­plis­sent la car­casse vidan­gée, ces petits épou­van­tails ! Il n’y a rien sous ces chif­fons bar­i­olés, aucune révolte au fond de ces touffes verdâtres. Dehors les excen­tric­ités ! Dedans, zéro : bien sages, futurs den­tistes, infor­mati­ciens, pouilles civiles… LIRE LA SUITE