Under Covers

2 CHAINZ — Dif­fer­ent world: Non, ceci n’est pas un nou­vel album de Roni Size, mais une mix­tape du rappeur d’Atlanta. Il imag­ine un monde dif­férent, un monde dans lequel chaque con­ti­nent tiendrait dans un immeu­ble géant con­stru­its au milieu d’océans de dreadlocks.

2 CHAINZRIP / Mar­ble floors

ANTWON — In dark denim: Je com­prends mieux cette pochette à ten­dance gothrock à l’écoute du morceau qui suit, sorte de rap EBM assez fou. Denim noir sur noir, c’est le nou­veau noir.

ANTWONBoomerang / Werk 4 me

BLACK MILK — Synth or soul: C’est à la vue de pochettes comme celle-ci que l’on com­prend mieux pourquoi le rap indépen­dant reste tou­jours.. indépen­dant.

CAPPADONNA — Eyrth, wynd & fyre: Depuis le 11 sep­tem­bre 2001, le rap new-yorkais n’existe plus. Tous les emcees se sont mis à lire les livres de Dwight York et à spéculer sur l’origine des pyra­mides. Des années plus tard, ils sor­tent tous les même albums avec les mêmes chartes graphiques. Mais quel est donc le sens caché du Y ?

CASUAL — Return of the back­pack: Je prévois une chute ver­tig­ineuse des ventes de cet album sur la côte Est, et plus pré­cisé­ment dans le Mass­a­chus­sets. En revanche, beau­coup l’achèteront à Oak­land, pour la déconne. (Un exem­plaire aurait été retrouvé dans la studette de Tamer­lan Tsar­naev dixit Fox News)

CASUALThey must not know / Don’t come to the west coast

INSPECTAH DECK + 7L & ESOTERIC — Czarface: Le meilleur phrasé du Wu-Tang Clan s’est allié aux 2 blancs de Boston pen­dant que ses anciens potes regar­daient des vidéos sur les Illu­mi­nati dans la psy­chos­phère. L’inspecteur suit sa route et elle est tracée par Lam­our supreme, en plus.

CZARFACEAir ‘em out (CLIP) / Czar Refaeli / Haz­mat rap

DEMIGODZ — KILL­matic: Aïe aïe aïe, c’est jamais bon de con­fier la couv de son album à un pote… Quoi, ne me dites pas que vous avez payé un type pour faire ça ? Enki Bilal, enculé !

DEMIGODZDead in the mid­dle (CLIP) / DGZ x NYGZ

DURAG DYNASTY — 360 waves: Après le meilleur nom du jeu, le nou­veau groupe de Planet Asia est en train de rafler le con­cours de la meilleure pochette. Comme quoi rien de tel qu’un petit Pic­ture It 1999 pour faire les choses bien.

DURAG DYNASTYDRDC Theme / Fish meat

FAT JOE — Dun got slim: Le gros Joe ne sait plus quoi faire pour rebooster sa car­rière, alors il s’est dit qu’il allait se rebooster lui-même. Quelques mois plus tard et 88 pounds en moins, il revient avec une com­pile best of sim­ple­ment pour annon­cer qu’il a perdu du poids. Et la pochette com­porte des tri­an­gles. Fat Joe a tout com­pris à aujourd’hui.

GHOSTFACE KILLAH — Twelve rea­sons to die: C’est un peu too much non ? Cette femme sur­joue, c’est indé­ni­able. Et pourquoi avoir mêlé Laura Fles­sel à ça ? Depuis que RZA dirige du kung-fu, Ghost­face veut main­tenant réaliser du giallo. Cha­cun sa dis­ci­pline merde.

GHOSTFACERise of the black suits (CLIP) / Blood on the cob­ble­stones

HARRY FRAUD — Adrift: Ok, je com­prends bien que le mec n’est que pro­duc­teur, mais c’est pas bien malin d’avoir laissé la direc­tion artis­tique de sa mix­tape à un mec qui n’a jamais eu une seule idée. Du bon tra­vail gâché par un fond d’écran MSN.

ACTION BRONSONMorey Boo­gie boards / PRODIGY & FRENCH MONTANALay low

KILLAH PRIEST — The psy­chic world of Wal­ter Reed: Se reporter à Cap­padona. Je pro­pose une autre énigme rap: quel est l’intérêt de pro­duire des albums aussi longs si c’est pour en jeter les trois quarts ?

K-RINO — The maven: Est-ce que ce type de pochette dess­inée (sous l’effet du crack et de la torah) est bien raisonnable passé 40 ans ? K-Rino n’a pas l’air de se poser la ques­tion et con­tinue à chanter Hous­ton mal­gré tout.

LL COOL J — Authen­tic: Alors, si être authen­tique veut dire porter des sweat-capuches zip­pés en laines, portés à même un bon­net lui aussi en lainage, je préfère être faux, main­tenant, demain et pour la vie.

MR CRIMINAL — Favorite street: Wow, tant de choses à dire sur ce tableau d’art con­tem­po­rain. Ces gants de dandy cam­bri­oleur ont sûre­ment les doigts cousus ensem­ble pour per­me­t­tre à quiconque les revêt de représen­ter la côte ouest à tout moment. Si toi aussi tu veux être un homie magic, achète ce disque et tu auras un auto­col­lant hipower pour foutre au cul de ta 206.

SPITTA ANDRETTI — New Jet City: Curren$y se lance dans le cinéma et conçoit l’émo rap d’une bande son imag­i­naire. A l’auditeur de retrou­ver ce qui est où, vrai et authen­tique sur cette cou­vrante. Bien entendu, inter­dit d’appeler LL Cool J.

CURREN$YMary (CLIP) / Liv­ing for the city (CLIP)

STYLES P — Float: Le rap a tou­jours un temps de retard sur l’indie rock. Galaxie et fumigène pour l’ancien ruff ryder. Con­tactez le main­tenant unique­ment à par­tir de son tumblr.

STYLES POpen up / Man­son murder

THE DOPPELGANGAZ — Hark: Eh les gars, faudrait peut-être redescen­dre sur Terre ! On n’est plus en 1996. En atten­dant, les deux étu­di­ants ont le mérite de pro­poser du rap audi­ble, plus inspiré que ces choses avec les mots A$ap, Aza­lea ou Azealia dedans.

THE DOPPELGANGAZSmang life / Sun shine

TURK — Blame it on the sys­tem: Putain, j’espère que ce mec ne veut pas ren­trer dans l’Europe parce que sinon on est mal ! Au début, je croy­ais que sa photo avait été prise devant une longère Nor­mande avant de me ren­dre compte que c’était son immeu­ble cassé de la Nouvelle-Orléans. Tu m’étonnes que Turk en veut au système.

TYGA — Hotel Cal­i­for­nia: Après avoir tenté le style Thraschore DIY dans un clip à moto, Tyga revient aux fon­da­men­taux sur cette photo, et on a du mal à y croire telle­ment ce car­relage est bien posé. Ils tra­vail­lent sacré­ment bien ces mexicains.

Pour finir, quelques titres de BLACK HIPPY qui n’ont pas besoin de cover, ni de Kendrick Lamar.

BLACK HIPPYI do it for hip hop / On some other shit

1 Commentaire

  1. Maritza Benjamin

    Moi je vu bien , ll cool j c’était authen­tic de 1985 à 1993.Après on peut oublier la mélase rnb qu’il à fait par la suite.Certe, ya quelque morceaux par ci par la not­ta­ment sur Exit 13 mais on attend mieu de la part d’une telle légende.Bon j’ai écoute un sin­gle sur ce nou­vel album bof …ça souf­fle le froid et le chaud…je suis pas très rassuré.On verra bien !

LACHER UN COM

Current month ye@r day *