Welcome to the Jangle

Un coif­feur, pourquoi faire ? Flesh, Port Tal­bot, 1987. (Credit: Steve Gregory)

Pour savoir com­ment beau­coup d’écossais et quelques anglais ont réin­venté la pop et le vête­ment de pluie dans les années 80, procurez-vous le livre A Scene In Between de Sam Knee, ou bien écoutez sa sélec­tion indie de 1980 à 1988 sur Noisey. Pour l’heure, voici la mienne :

1980, THE DELMONTES, Ga Ga.

1981, THE MEMBRANES, Mus­cles.

1982, ORANGE JUICE, Felic­ity.

1983, FELT, Whirlpool vision of shame.

1984, THE JUNE BRIDES, In the rain.

1985, STRAWBERRY SWITCHBLADE, Beau­ti­ful end.

1986, SHOP ASSISTANTS, I don’t want to be friends with you.

1987, MIGHTY MIGHTY, Built a car.

1988, THE POOH STICKS, Indiepop ain’t noise pol­lu­tion.

Les pho­tos inédites de tous ces groupes sont dans ASCENEINBETWEEN.

(On y trouve aussi en vrac: Fire Engines, Jesus & Mary Chain, Josef K, Loop, Marine Girls, My Bloody Valen­tine, Pri­mal Scream, Space­men 3, Talu­lah Gosh, Tele­vi­sion Per­son­al­i­ties, The House Of Love, The Pas­tels, The Sea Urchins, The Ser­vants, The Smiths, The Vaselines…)

LACHER UN COM

Current month ye@r day *