TOUS LES ARTICLES ART

STRIDULUM (1979)

Katie Collins, une adorable petite fille d’une dizaine d’années, est pos­sédée par un esprit malé­fique venu de l’au-delà qui la pousse à com­met­tre le mal en de nom­breuses cir­con­stances. Sur sa trace, un vieil homme, appelé “le Vis­i­teur” veut l’empêcher défini­tive­ment de nuire…

Le cast­ing : Mel Fer­rer, Glenn Ford, Lance Hen­rik­sen, John Hus­ton, Sam Peck­in­pah, Shel­ley Win­ters, Kareem Abdul-Jabbar et Franco Nero !

[LE LIEN DU FILM]

Alain Delon & Alain Delon

« Dis­tinguer dans la fil­mo­gra­phie d’Alain Delon ce qui relève du cinéma com­mer­cial et ce qui appar­tient au cinéma d’auteur ne per­met pas, dans un pre­mier temps, de com­pren­dre le cas unique d’un acteur dont les car­ac­téris­tiques procè­dent davan­tage du donné que du con­struit. Il s’agit plutôt de con­stater, à la vision de ses films, tous genre con­fon­dus, la présence d’un pou­voir unique, d’une force, d’un mag­nétisme qui tran­scende le plus banal polar et aux­quels s’est ajusté le regard des grands cinéastes. Il n’y a rien dans le jeu de Delon qui s’apparente au para­doxe du comé­dien, pas plus qu’à l’idée, issue de la Méth­ode, selon laque­lle il faut vivre ses rôles. On pour­rait dire, bien davan­tage, que ce sont ses rôles qui le vivent. Ses films sont d’abord des doc­u­men­taires sur Delon. (…) LIRE LA SUITE

2015

Playboy France

1974–1987 : 15 ans de som­maires en dia­ble
TOUT SUR Jerry Lewis, Dali, Mus­solini, les hip­pies, les patrons, les sor­ciers, les douaniers, les cocos, la gestapo, le show-biz, les clubs chics, l’Amérique, la C.I.A., les veaux, Miss France, Alain Delon, les punks, les vacances, la drague, la pros­ti­tu­tion, les trans­sex­uels, le disco, le tango, les branchés, Bal­avoine, le divorce, le bureau, l’ordinateur, l’orgasme, Michel Pla­tini, les espi­ons, Eddy Mitchell, Rea­gan, la hi-fi, les motos, les frigides, la presse, Rita Mit­souko, Stal­lone, le Liban, Indo­chine, les aphro­disi­aques, Joel Bats, la femme araignée, Bernard Hin­ault, Sar­dou, Vergès, les caresses, Don John­son, les flics, le SIDA… et bien d’autres choses encore.

Allez la France !

LIRE LA SUITE

Excentriques ?

« Mais revenons à nos excen­triques. Ce ne sont pas des fous bien qu’ils émet­tent de tels para­doxes qu’on est en droit de se deman­der s’ils jouis­sent de leur bon sens. Car, enfin, l’homme raisonnable ne pense pas autrement que tout le monde n’est-ce pas ? Il se con­tente du petit train-train de la vie et ne cherche pas midi à qua­torze heures. LIRE LA SUITE

La plaie du monde civilisé

« – Vous êtes un enfant, répéta Clara… Et vous par­lez comme en Europe, cher petit cœur… Et vous avez de stu­pides scrupules, comme en Europe… En Chine, la vie est libre, heureuse, totale, sans con­ven­tions, sans préjugés, sans lois… pour nous, du moins… Pas d’autres lim­ites à la lib­erté que soi-même… à l’amour que la var­iété tri­om­phante de son désir… L’Europe et sa civil­i­sa­tion hyp­ocrite, bar­bare, c’est le men­songe… Qu’y faites-vous autre chose que de men­tir, de men­tir à vous-même et aux autres, de men­tir à tout ce que, dans le fond de votre âme, vous recon­nais­sez être la vérité ?… LIRE LA SUITE

Esoterra : Super Sized Satanic

EsoTerra est un mag­a­zine améri­cain qui a sévi durant la majeure par­tie des années 90 et assur­ait la col­lu­sion entre l’occulte et la pop cul­ture, en pleine ère rave et col­orée. A tra­vers 9 numéros, Chad Hens­ley, entouré d’acolytes triés sur le volet, a réuni des inter­views et arti­cles puis­sants, puisant dans la musique extrême, l’art mor­bide ou la magie noire. Salué par Adam Par­frey, un livre rétro­spec­tif de 320 pages con­tenant les meilleures choses parues dans le zine a été pub­lié il y a quelques temps par Cre­ation Books. Sa ver­sion française devrait être dispo chez Camion Noir en juin prochain alors que Chad est en train de pré­parer le le numéro 11 de la revue. Je l’avais inter­viewé en 2012, il venait alors de se manger un énième cyclone en pleine face, et m’avait répondu en direct de son pré­fab­riqué de la Nouvelle-Orléans, sur une con­nex­ion DIY de for­tune.

UNE INTERVIEW PARUE DANS LE N° V8N2 DE VICE MAGAZINE.

LIRE LA SUITE

NYHC’s Anatomy

De Bri Hur­ley (qui pho­tographi­ait la sauvagerie du CBGB et en a tiré un livre, Mak­ing a Scene) à Beth Lahickey (qui a com­pilé l’anthologie straight edge All Ages), les filles ont tou­jours été impliquées dans la scène NYHC. Peu savent par con­tre que l’actrice Brooke Smith, ren­due célèbre par Le Silence des Agneaux et la série Grey’s Anatomy traî­nait elle aussi au CBGB dans les années 80. LIRE LA SUITE

Savoir tuer !

« – C’est que l’art ne con­siste pas à tuer beau­coup… à égorger, mas­sacrer, exter­miner, en bloc, les hommes… C’est trop facile, vrai­ment… L’art, milady, con­siste à savoir tuer, selon des rites de beauté dont nous autres Chi­nois con­nais­sons seuls le secret divin… Savoir tuer !… Rien n’est plus rare, et tout est là… Savoir tuer !… LIRE LA SUITE