UGC Illimité 6

Vous les avez tous ratés en salle ? Vous êtes trop pauvres pour la carte UGC Illimité ? Vous vous en branlez ? Les Allocinéphiles sont là pour vous, ils ne font jamais dans la dentelle et visent toujours juste. La preuve.

HER (Spike Jonze)

Jmartine: 2.5 – Moyen
Un scénario complètement tordu…un film bavard même si la voix de Scarlett Johansson a son charme, trop long et au milieu de ces dialogues interminables, des propos prémonitoires..science fiction, simple anticipation (métaphore de nos solitudes devant nos écrans d’ordinateurs, tablettes ou téléphones), utopie ou dystopie, fable amère sur ce qui nous attend prochainement, primauté des relations virtuelles sur le réel y compris en amour…intrigant sinon inquiétant…malgré les belles photos d’intérieurs high tech et les échappées sur Los Angeles, je me suis parfois ennuyé…

DARK TOUCH (Marina de Van)

Akieyztolle: 0.5 – Nul
nul a chier, nul a chier, nul a chier, nul a chier, nul a chier, et nul a chier. On comprend rien dans ce film, une daube sans nom ne perdaient pas votre argent pr cette merde !! Pas besoin d en rajouter.

THE GRAND BUDAPEST HOTEL (Wes Anderson)

Michèle S.: 4 – Très bien
esthétisme de très grande qualité; très original, rapide, fait penser aux premiers films avec sons; histoire plausible; vaut le coup d’être vu;

ROBOCOP (José Padilha)

mattlagache: 2 – Pas terrible
Un film qui casse pas trois pattes à un canard … Scénario prévisible. Effets spéciaux léger. Ne vaut pas la première sortie de robocop

JACKY AU ROYAUME DES FILLES (Ria Sattouf)

ARC11: 4.5 – Excellent
Un film excellent qui n’a pas peur d’interpeller et de choquer. On se rends compte de l’absurdité des relations homme-femme et de la place de chacun.

DALLAS BUYERS CLUB (Jean-Marc Vallée)

Dandure: 4.5 – Excellent
Attention, cet avis contient des spoilers tels que : pour perdre du poids, faut avoir le sida ou faire du cinéma. Chouette un biopic, un truc souvent guindé et frileux, tourné pour raconter une Histoire petite ou grande sur toile parce que bon, lire des livres…Mais parfois, un réalisateur affiche un avis tranché sur la question. Ici Jean-Marc Vallée ressuscite la fureur de vivre, le majeur bien dressé contre la mort, contre le système, contre soi-même avec ironie, mordant et légèreté. Moralité : C’est face à l’obstacle que se révèle le cheval (valable aussi pour les taureaux?).

HOMEFRONT (Gary Fleder)

Gilles312: 2 – Pas terrible
On sait ce que l’on va voir et on le voit. Il n’y a aucune tromperie sur la marchandise mais aucune surprise non plus.

FRUITVALE STATION (Ryan Coogler)

xela26: 3 – Pas mal
Un film basé sur des faits réels, mais qui s’en détache un peu trop parfois pour émouvoir le spectateur. Le « héros » est trop idéalisé en vue de son sacrifice final. Cependant, même si la victime n’était pas aussi « blanche » et pure que suggéré dans le film, rien n’excuse son assassinat par les forces de l’ordre.

DON JON (Joseph Gordon-Levitt)

yannt: 2 – Pas terrible
Bof, Johansson est belle mais sans exagérer dans ce film. Woody Allen sait la mettre plus en valeur. Très orienté sexe-addict, mais ca, on s’en serait douté. La porno touche le fantasme alors que le sexe purement récréatif ne touche que l’organe. Il n’est jamais très satisfaisant de réaliser ses fantasmes. Mais le sexe avec des sentiments, c’est mieux que la porno, et c’est ce que notre donjuan finit par comprendre. La voila la morale de l’histoire à deux balles. Film bizarre cependant.

A TOUCH OF SIN (Zhang-ke Jia)

tandys: 4 – Très bien
Des images magnifiques, un vrai talent de ce réalisateur pour sublimer ce monde industriel. Les histoires se croisent poétiquement, sans toutes les explications (mais pourquoi ce camion de tomates renversé?…), on s’accroche ou on se laisse faire, peut-être au détriment d’une émotion plus profonde.

Les autres UGC Illimité ci-dessous:

UGC Illimité 1 (Hiver 2012)
UGC Illimité 2 (Hiver 2013)
UGC Illimité 3 (Printemps 2013)
UGC Illimité 4 (Été 1973)
UGC Illimité 5 (Automne 2013)

LACHER UN COM