NADA (1974)

Un groupe de six per­son­nes décide de for­mer un com­mando ter­ror­iste et d’enlever l’ambassadeur des États-Unis. Il y a Épaulard (Mau­rice Gar­rel), un vieux routier des causes dés­espérées; Diaz (Fabio Testi), le fils d’un com­mu­niste espag­nol; Treuf­fais (Michel Duchaus­soy), un jeune pro­fesseur de philoso­phie; d’Arcy (Lou Cas­tel), un raté qui n’inspire pas la con­fi­ance de ses cama­rades; Meyer (Didier Kaminka), un homme d’origine juive; et enfin Cash (Mar­i­an­gela Melato), la seule femme, une révoltée. Le groupe doit se pro­curer des armes. Pour cela, ils font un coup et s’approprient cinq bons revolvers.

Le lieu du rapt est fixé : ce sera une mai­son de rendez-vous lux­ueuse où se rend chaque mer­credi l’ambassadeur. L’opération se déroule comme prévu; à ceci près que Treuf­fais s’est retiré de l’affaire et que Diaz, par manque de sang-froid, a abattu un gen­darme. Le com­mando se réfugie dans une ferme tan­dis qu’au min­istère de l’intérieur l’affaire fait grand bruit. Le com­mis­saire Goé­mond (Michel AUmont), un policier arriv­iste, est immé­di­ate­ment chargé de retrou­ver l’ambassadeur kidnappé.

Un roman noir de Jean-Patrick Manchette adapté par Claude Chabrol à l’écran, dans une vio­lence inhab­ituelle et un cynisme total.

FILM DISPO ICI

LACHER UN COM

Current month ye@r day *