TOUS LES ARTICLES AVEC Claude Chabrol

J’te paaarle !


« Ou bien on est con, et c’est sans espoir, ou bien on l’est pas, et on a intérêt à ne pas changer ! »

NADA (1974)

Un groupe de six per­son­nes décide de for­mer un com­mando ter­ror­iste et d’enlever l’ambassadeur des États-Unis. Il y a Épaulard (Mau­rice Gar­rel), un vieux routier des causes dés­espérées; Diaz (Fabio Testi), le fils d’un com­mu­niste espag­nol; Treuf­fais (Michel Duchaus­soy), un jeune pro­fesseur de philoso­phie; d’Arcy (Lou Cas­tel), un raté qui n’inspire pas la con­fi­ance de ses cama­rades; Meyer (Didier Kaminka), un homme d’origine juive; et enfin Cash (Mar­i­an­gela Melato), la seule femme, une révoltée. Le groupe doit se pro­curer des armes. Pour cela, ils font un coup et s’approprient cinq bons revolvers.
LIRE LA SUITE

Tous avec Gégauff !

« Inter­rogé par Radio Lux­em­bourg sur les “évène­ments”, Gégauff déclare: “Je suis pour l’ordre.”

Ça sur­prend, il s’explique:
“Je les trouve tous telle­ment infan­tiles ces exaltés. Tout va tourner en eau de boudin. J’ai le plus grand mépris pour les mou­ve­ments qui avor­tent et, comme je suis un peu un anar­chiste de luxe, je n’aime pas beau­coup que les autres le soient. De même, je sup­porte très mal de voir mes vices chez autrui. Le désor­dre à bon marché m’ennuie et voir des esprits anar­chistes s’embrigader et endosser l’uniforme comme le font ces garçons me paraît assez para­doxal et navrant.” LIRE LA SUITE