TOUS LES ARTICLES AVEC Forêt

BELLE (1973)

Math­ieu Gré­goire, écrivain, vit dans la petite ville belge de Spa. Un soir, alors qu’il roule sur la route som­bre qui tra­verse la forêt, il heurte un ani­mal. Il s’arrête et aperçoit une flaque de sang. Cet inci­dent l’obsède, il est en proie à des cauchemars. Le lende­main, il regagne les lieux et recherche l’animal. Il décou­vre un chien blessé et, en le suiv­ant, parvient dans une clair­ière où s’élève une mai­son en ruine. Intrigué, il pénètre dans la mai­son et décou­vre une jeune femme qui y vit… Chaque jour, il vient voir cette jeune femme tac­i­turne, étrange, qu’il a dénom­mée “Belle”. Cette aven­ture le rend nerveux: il laisse aller ses affaires, délaisse sa femme, et surtout est obsédé par l’image de Belle à laque­lle se mêle celle de sa pro­pre fille… LIRE LA SUITE

L’œil humble et désespéré du renne

« Les autres officiers, les cama­rades de Frédéric, sont jeunes aussi : vingt, vingt-cinq, trente ans. Mais tous por­tent sur leur fig­ure jaune et ridée des signes de vieil­lesse, de décom­po­si­tion, de mort. Tous ont l’œil hum­ble et dés­espéré du renne. Ce sont des bêtes, pensé-je; ce sont des bêtes sauvages, pensé-je avec hor­reur. LIRE LA SUITE

Costes chez les Indiens

« C’est un indien wayana. Bizarrement, il s’appelle Gérard. Il vient d’une tribu per­due dans les mon­tagnes du cen­tre de la Guyane. Ils sont plus qu’une trentaine, et évite le con­tact avec les étrangers. Gérard est le fils du chef. Son père l’avait con­fié un mis­sion­naire pour qu’il apprenne la magie des blancs. En fait de magie, il a surtout appris l’alcool et le crack. LIRE LA SUITE