TOUS LES ARTICLES AVEC Thrash

Inhuman Nature

LAISSEZ BRONZER LES CADAVRES (2017)

Sur le papier, j’étais la cible privilégiée du troisième et dernier long-métrage du couple Hélène Cattet et Bruno Forzani. Déjà, c’est une adaptation d’un roman de Jean-Patrick Manchette et Dieu sait que c’est touchy. Les dernières en France remontent à l’ère de la Série Noire et du POLAR80, a l’époque où Alain Delon donnait l’impression d’avoir racheté le back catalogue de l’écrivain. Elles étaient toutes plus ou moins ratées, et jamais aussi pessimistes et nihilistes que le matériau de base. En 2015, La Position du tireur couché a été de nouveau adaptée, par un certain Pierre Morel, avec Sean Penn et Idris Elba (ouais ouais). Je n’ai pas vu ce Gunman, mais je ne crois pas avoir loupé grand-chose. Bref, Laissez bronzer les cadavres !, premier roman de Manchette (et Jean-Pierre Bastid), récit ultra-précis, à la fois ensoleillé et glacial, d’un hold-up et du siège qui s’en suit chez une peintre et ses « amis », a longtemps été considérée inadaptable jusqu’à ce que les deux cinéastes franco-belges ne s’y collent. Après Amer et L’étrange couleur des larmes de ton corps, plutôt des « expérimentations » voire des « expériences visuelles et sonores » que des films classiques, autant inspirés par le giallo que par la photo ou les arts plastiques : fans de polar, de western et de violence esthétisée attendaient ce projet au tournant. LIRE LA SUITE

Noyau Dur

BL’AST! – Blood! (SOUTHERN LORD)
Les californiens nous ont-ils fait croire qu’ils venaient de retrouver une cassette égarée issue d’une session de 1987 ? Tout ça pour ressortir exactement le même album 25 ans après ? Mmm. Évidemment, les onze pistes de skatecore grunge ont été re-mixées par Dave Grohl donc ça sonne plus propre. C’est bien, mais je vois pas trop où est le point. /// BL’AST! – Poison LIRE LA SUITE

Satan bouche un coin

POWER TRIP – Manifest decimation (SOUTHERN LORD) 10/10
LIRE LA SUITE