TOUS LES ARTICLES AVEC Putes

POUSSIÈRE D’ANGE (1987)

Après l’époque ‘flics de choc’, on entre dans l’ère Tranxène. Les flics sont tou­jours aussi soli­taires mais tristes, sales et alcooliques. Bernard Giraudeau “le baroudeur roman­tique” campe l’inspecteur Blount, largué par sa meuf (Fanny Cot­tençon, qu’il savate en plein milieu d’un restau­rant d’entrée de jeu) et qui, lassé de la chercher, se laisse entraîné au fond par une petite souil­lon orphe­line jouée par Fanny Bastien, le petit fan­tôme du cinéma français 80. Série Noire. LIRE LA SUITE

L’HOMME BLESSÉ (1983)

Moi, Henri F., 17 ans, pédé, pros­ti­tué.
LIRE LA SUITE

Fric City

LES ENFANTS DE LA PATRIE– Fou de vous/C’est du rock’n’roll et j’aime ça, 1985.

LA DÉROBADE (1979)

Les mémoires d’une pute française : voilà le titre inter­na­tional de ce film de Daniel Duval (tête con­nue du POLAR 80). Inter­dit aux moins de 16 ans à sa sor­tie, c’est un des trucs les plus durs de l’époque. Une spi­rale infer­nale de la dépra­va­tion dans laque­lle Miou-Miou tient les rennes, tête haute et cul bombé. LIRE LA SUITE