TOUS LES ARTICLES AVEC Miou-Miou

Coup de Tête.



Dites-lui que je l’aime, 1977, Claude Miller.

LA DÉROBADE (1979)

Les mémoires d’une pute française : voilà le titre inter­na­tional de ce film de Daniel Duval (tête con­nue du POLAR 80). Inter­dit aux moins de 16 ans à sa sor­tie, c’est un des trucs les plus durs de l’époque. Une spi­rale infer­nale de la dépra­va­tion dans laque­lle Miou-Miou tient les rennes, tête haute et cul bombé. LIRE LA SUITE

Attention les Yeux !

Depuis Amanda Lear, il n’y avait plus eu de femme en cou­ver­ture de Schnock, la par­ité est désor­mais respec­tée avec un ratio de 2/7. Cor­rect ? C’est au tour de Miou-Miou, accom­pa­gné des deux valseurs, de se dés­aper las­cive­ment, avec le nez de Robert Dal­ban, non, je char­rie. Bien­v­enue dans ce n°7, fêtant l’été 1973 ou l’été 2013 je ne sais plus. LIRE LA SUITE