TOUS LES ARTICLES AVEC Richard Berry

URGENCE (1985)

Un “arti­cle” paru dans le #11 de l’indispensable revue Schnock qui vient de fêter ses 3 ans avec Brigitte Bar­dot, les écrivains de Play­boy, la fièvre du catch et tout un tas d’autres choses:

LIRE LA SUITE

SPECIAL POLICE (1985)

Isabelle, cachée dans une cave, assiste impuis­sante au meurtre de son frère Marc et de sa femme. Elle se réfugie chez David Ack­er­man, com­mis­saire prin­ci­pal détaché au ser­vice sci­en­tifique de la Police judi­ci­aire, qui était un ami de Marc. David va décou­vrir que Marc était impliqué dans une organ­i­sa­tion poli­tique secrète. À l’aide d’un jeune chi­nois, il dévoil­era toute l’affaire.

Bien­v­enue dans le polar infor­ma­tique ! Pre­mier du nom en France. Avec ce film, Michel Vianey (réal­isa­teur de deux autres mod­èles du genre, Un Assas­sin Qui Passe et Un Dimanche de Flic) eut le nez fin et sen­tit le vent de fraicheur de cette nou­velle généra­tion qui arrivait, la troisième vague. C’est l’unique fois où vous ver­rez un geek caresser à plusieurs reprises les seins de Car­ole Bou­quet, qui mal­gré tout passe son temps à faire des gri­maces. LIRE LA SUITE

UN ASSASSIN QUI PASSE (1981)

Richard Berry est Jacques, employé de banque de 9h à 17h, et psy­chopathe sex­uel le reste du temps. Ce petit mani­aque du cran d’arrêt est amoureux d’une actrice (Car­ole Laure, dont la tête est éparpil­lée sur tous les patch­works qui ornent les murs de sa studette) et il passe sa frus­tra­tion de ne pou­voir la tringler sur les pros­ti­tuées de son quartier. Les cadavres s’accumulent. LIRE LA SUITE