TOUS LES ARTICLES RAP

Nickatina

LIRE LA SUITE

The Infamous

1. GENESIS

Albert « Prodigy » Johnson naît le 2 novembre 1974 à Hempstead, Long Island, au sein d’une famille dédiée au monde du spectacle. Grand-père célèbre jazzman apprit à lire à Quincy Jones, Grand-mère jadis danseuse au Cotton Club et matronne d’une fameuse école de danse New-Yorkaise et Maman qui chantait dans The Crystals en 1962. Il était évident que le petit Prodige n’allait pas finir maçon. LIRE LA SUITE

Housse de Racaille

« Bad Cowboy » prouve une 7ème fois (disques de rue compris) l’indétrônable humour protache du Docteur Punchline alias SETH GUEKO, le gitan qui en fait n’en est pas un. Reconverti au look « Agnostic Front » depuis sa virée aux States, le duc de St Ouen L’Aumône est partout et vous cause maintenant de Thaïlande. LIRE LA SUITE

Under Covers

LIRE LA SUITE

Nigga Please

« La tradition veut que, en France, les rappeurs US se soient toujours fait malmener. Les premières traces des conflits remontent au concert de RUN DMC/Beastie Boys au Rex en 1987. J’avoue aujourd’hui avoir humblement contribué à la légende de ce jour-là, en mettant la première patate dans la bouche d’un roadie des RUN DMC, Hurricane, qui se la pétait un peu trop à mon goût. Dix minutes après la fin du concert, leur bus de tournée était dévasté par cent cinquante B. Boys en furie. LIRE LA SUITE

Cold as Cash

PRINCE CHARLES & THE CITY BEAT BAND – Stone killers (1982, ROIR/Virgin) LIRE LA SUITE

Why is it Fresh ?

STRUT est ce label très généreux qui fait l’inventaire de la musique occidentale à travers des rétrospectives aussi importantes que puissantes. Déjà à leur actif: ZE Records, Fac. Dance, Metal Dance, Horse Meat Disco ou la géniale This Ain’t Chicago, où Richard Sen prouve par 24 fois que la House des colons, acide ou soft, c’était quelque chose ! LIRE LA SUITE

Un pour le Roi

Vous le croyiez mort ou out ? Il l’était dès le départ, tel Big L. Vous pensiez qu’il était une blague ? Avez-vous déjà entendu Prodigy de Mobb Deep chanter le français ? Période. Le Roi revient régler ses comptes avec les profiteurs francophones qui ont jadis abusé de son swag. Kourtrajmé, Mouloud, les pigistes et les autres. LIRE LA SUITE

Playlist #36: Kaminksy Not Kavinsky

IT’S 1986 AGAIN !

L’année 1986 selon Fluoglacial partie II.
La partie I (électrique) à écouter ici.
LIRE LA SUITE

Requin de Paris à Berlin

« J’avais dans ma clientèle des zonards des Halles et des sapeurs de Château-d’Eau, je remplissais mon carnet de commande : une Weston chasse taille 43, un mocass’ Weston lézard en 42, un flight jacket taille 48, un perfecto noir ceinture et un marron à franges… Je livrais en vingt-quatre heures. Pour dépouiller, je bossais seul, mais sur certaines opérations ponctuelles je prenais des complices. On descendait dans des magasins bien ciblés, et pendant que certains se chargeaient de la sécu ou des vendeurs, les autres vidaient les rayons et la réserve en remplissant des sacs de sport. LIRE LA SUITE