TOUS LES ARTICLES AVEC NYHC

Housse de Racaille

“Bad Cow­boy” prouve une 7ème fois (dis­ques de rue com­pris) l’indétrônable humour pro­tache du Doc­teur Punch­line alias SETH GUEKO, le gitan qui en fait n’en est pas un. Recon­verti au look “Agnos­tic Front” depuis sa virée aux States, le duc de St Ouen L’Aumône est partout et vous cause main­tenant de Thaï­lande. LIRE LA SUITE

Napalm over NY


LIRE LA SUITE

White Groove

En 1998, Eddie Sut­ton et Pokey, respec­tive­ment chanteur et bat­teur de LEEWAY, se ren­car­dent avec SOB (alias Javier Carpo) et Anthony Muc­cini, la sec­tion gui­tare de MERAUDER. En gros, les mecs les plus groovy s’allient aux mecs les plus heavy du hard­core new-yorkais. LIRE LA SUITE

Cocky Riot

THE RIVAL MOB — Mob jus­tice (Revelation)

Ouah, Rev­e­la­tion Records prof­ite de ses 25 ans pour se réveiller et décide de revenir dans le hard­core pur qui a fait sa mar­que de fab­rique, jadis en 87. Le son de New York s’est depuis déplacé à Boston, et pour de bon. Depuis 2007, The Rival Mob galère de petits for­mats en sup­ports cas­settes. LIRE LA SUITE

KICKBACK: En noir et contre tout

Dans l’attente du brévi­aire «Tout ce que vous avez tou­jours voulu savoir sur Kick­back», voici un bilan d’anti-carrière du groupe le plus “insérez-un-adjectif-sulfureux” de France, réduit à un tri­dent bien aigu­isé com­posé de Stephen, Pas­cal et Damien. L’entretien s’est déroulé dans une cave du 18ème arrondisse­ment, véri­ta­ble par­adis ou pur­ga­toire pour rats de bib­lio­thèque. Le groupe était réuni géo­graphique­ment pour une tournée européenne fin 2012, qui n’était finale­ment pas la dernière puisqu’ils seront bien­tôt de retour. Une con­ver­sa­tion en 55 000 mots qui se révèle aussi longue et dis­parate que leur par­cours. LIRE LA SUITE