TOUS LES ARTICLES AVEC Rock’n'Roll

Un seul parti !

Plus de LSD ici.

Les Blousons Noirs

Elvis, prince des péquenauds

« Elvis est fréquem­ment accusé d’avoir, à lui seul, volé le rock’n’roll au peu­ple noir. « Les Blancs ont volé le rock’n’roll aux Noirs » scan­dent encore et tou­jours les papil­lons sen­si­bles de la musique. Bien sûr, les maisons de dis­ques appar­tenant aux Blancs ont escro­qué sans ver­gogne d’innombrables musi­ciens noirs, mais les péque­nauds, aussi, ont été dépouil­lés. Le rock’n’roll était essen­tielle­ment une musique sud­iste, avec des influ­ences noires et blanches entrelacées. Après tout, même le blues­man à la peau la plus som­bre du Delta chan­tait ses chan­sons en anglais. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce sont les maisons de dis­ques du Nord et de Grande-Bretagne qui ont volé le rock’n’roll au Sud.
LIRE LA SUITE

GENERAL LEE & SES TEDDY BOYS (1979)

Les Aventures de la Musique Américaine

LE ROCK’N’ROLL

Ça et là, dans l’histoire de la musique améri­caine, on trouve un Blanc qui désire être noir avec, excep­tion­nelle­ment, une mon­tre à l’heure: être noir, à la façon des Afro-Américains de son âge. Plutôt que se bar­bouiller la peau, celui-là veut être noir de l’intérieur: hip, cool et la suite. Pour lui, le mot min­strel ne con­vient pas; il est cet oxy­moron, un white hispter, un mec à la coule, bien que blanc. LIRE LA SUITE