TOUS LES ARTICLES AVEC Streetlife

LA MANUFACTURE

J’ai décou­vert La Man­u­fac­ture de Livres avec le roman « Classe dan­gereuse » de Patrick Gre­nier De Las­sagne sorti en 2009, une virée dans l’univers loubard des années 70 au lan­gage âpre­ment étudié. Depuis, La Manuf’ enquille 10 ouvrages à l’année et revendique déjà un cat­a­logue de 50 références, avec d’un côté la fic­tion, de l’autre le doc­u­ment, et au milieu: tou­jours le milieu. LIRE LA SUITE

Clockwork Lemon

Walter Hill: Le Cinémâle

Wal­ter Hill est un cinéaste à part dans le paysage améri­cain. Ni clas­sique, ni de sec­onde zone, Hill nage tran­quille­ment entre deux eaux, celle du suc­cès d’estime et celle de l’anecdotique. Wal­ter Hill, ce n’est pas qu’un scé­nario pour Alien. C’est surtout un met­teur en scène qui se main­tient en dehors des modes depuis bien­tôt 40 ans, tel un franc-tireur non par­ti­san. LIRE LA SUITE

Komplikations

I RAGAZZI DEL MASSACRO (1969)

Fer­nando Di Leo n’est pas n’importe qui dans le paysage ciné­matographique ital­ien. Après avoir par­ticipé à l’écriture de west­erns pour Ser­gio Leone ou Cor­bucci, il réalise son pre­mier film à la même époque, 1964. Il reste con­fi­den­tiel jusqu’en 1969 mal­gré ses Roses Rouges Pour le Führer en 68. 69 est l’année de NAKED VIOLENCE, ou la Jeunesse du Mas­sacre, un intel­li­gent film crim­inel comme il va en réaliser de nom­breux dans les années 70 LIRE LA SUITE

NEW YORK 1991

Words

LIRE LA SUITE

Russian Teen Age

LIRE LA SUITE